Le bilan des captures de saumons à la ligne en France au 18 septembre 2009

Le bilan des déclarations de captures de saumons à la ligne en France au 18 septembre 2009.

L’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, l’Onéma, nous a aimablement autorisé à publier ci-dessous les estimations provisoires au 18 septembre 2009 des captures de saumons à la ligne en zone fluviale pour l’année 2009 :

648 saumons déclarés ! Un triste record !

648 saumons déclarés ! Un triste record !

Même en y ajoutant les saumons braconnés de tout poil, les non déclarés, les déclarés puis vendus, les prises accidentelles (y compris sur les axes ou la pêche au saumon est interdite) et les captures au filet par les plaisanciers, pêche légale sous nos contrées, tout le long de nos côtes, baies et estuaires, de Dunkerque à Saint-Jean de Luz. Triste constat... La faute à qui ?

Bientôt la faiblesse des captures ne permettra même plus à nos chercheurs et gestionnaires de faire leurs études et statistiques.

Sur la seule rivière Moy au Nord-Ouest de l’Irlande, il se pêche à la ligne entre 4 et 8 000 saumons par an, sans parler des autres rivières irlandaises et du reste du monde fréquenté par Salmo salar.

Ces 648 poissons s’ils avaient été pêchés, oui, mais remis vivants à l’eau, ils auraient pu peupler nos rivières jusqu’au au moment de la fraie. En espérant qu’ils survivent jusque là et que les jeunes retrouvent l’océan.

Les conditions de gestion et de pratique de la pêche sur nos cours d’eau doivent évoluer entre les deux extrêmes actuels : pêche interdite ou droit à tuer.

Il nous faut favoriser les techniques de pêche et un contexte halieutique qui permettent de pêcher mais de gracier le saumon.

Alors la faute à qui ? Nous sommes tous responsables et coupables. Autant en tous cas que les accusés à la mode : le climat planétaire qui déraille et l’artificialisation historique de nos bassins versants.

Le Conseil d’administration