Recensement des saumons graciès en France

RECENSEMENT DES SAUMONS GRACIÉS EN FRANCE

Une initiative du Club des Saumoniers soutenue par l’AIDSA

Depuis l’existence de l’AIDSA nous publions régulièrement le bilan des captures de saumons à la ligne en France, bilan qui s’effondre d’année en année.

La donnée, issue du registre des déclarations obligatoires faites auprès de l’Office national des milieux aquatiques, concerne des poissons qui pour la plupart sont prélevés dans nos rivières et donc tués.

Or, nous observons une prise de conscience d’un nombre croissant de pêcheurs quant à la nécessité de gérer différemment nos populations de saumons en forte raréfaction. Elle se traduit par une évolution quant à la pratique de leur passion avec une remise à l’eau de poissons vivants.

Cette graciation (terme québécois) des saumons est très courante dans la quasi totalité des rivières à saumons étrangères, les 1er, 3e et 5e saumons étant libérés, les autres pouvant être conservés.

Dans ces pays, les résultats de leur gestion sont incomparables par rapport à nos pauvres fleuves français. Elle permet à beaucoup de saumons d’atteindre des zones sanctuaires, gérées, qui leur permettent de se reproduire et reconstituer les stocks de juvéniles en eau douce, gage d’une plus grande résistance aux conditions fluctuantes de survie en mer.

Il nous faut à la fois encourager cette évolution de la pratique de notre sport et de mieux la connaître. Aussi, sur une initiative du Club des Saumoniers, à laquelle l’AIDSA se joint, nous mettons en place une campagne de déclaration, via l’Internet, déclaration facultative et sur l’honneur de remise à l’eau des poissons.

Nous encourageons tous les pêcheurs à s’y joindre et envisageons de récompenser, par tirage au sort, quelques participants à l’opération.

Pour l’AIDSA il ne s’agit pas de donner quelque leçon que ce soit de gestion, mais d’amorcer une autre relation entre le pêcheur, sa rivière et les populations de saumons en France.

Rendez-vous sur le site du Club des Saumoniers pour votre déclaration ou bien pour consulter le tableau des déclarations.

Le Conseil d’administration